Analyse cognitive d’une politique publique. Journal MCD

Analyse cognitive d’une politique publique : justice environnementale et « marchés ruraux » de bois-énergie

Frank D. Muttenzer

Abstract


Résumé

Madagascar élabore depuis 1999 une politique publique relative à l’énergie domestique expérimentée d’abord dans le cadre d’un programme pilote financé par l’aide internationale. Les deux principaux objectifs de cette politique sont, d’une part, l’approvisionnement durable des populations urbaines à faible pouvoir d’achat en charbon de bois pour la cuisson et, d’autre part, de réduire la pauvreté des ménages ruraux par des activités génératrices de revenus tels que l’exploitation et le commerce du charbon de bois dans le cadre d’une gestion durable des forêts. L’article est fondé sur les enquêtes de terrain de l’auteur et présente une analyse cognitive (c’est-à-dire social-constructiviste) de ce programme pilote qui débouche sur quatre principales conclusions. (i) L’inefficacité écologique des marchés ruraux n’est pas perçue comme un problème public tant que l’approvisionnement des villes en charbon au moindre coût est socialement tenu pour résolu efficacement et avec justesse. (ii) Le relativisme culturel de cette conception de la justice environnementale est « universalisable » en ce que l’impératif surplombant d’approvisionner les villes africaines en énergie domestique au moindre coût est également invoqué par les organismes de développement. (iii) Le programme analysé est un cas typique d’inversion normative où les solutions disponibles ont déterminé les manières d’identifier le problème. (iv) Le concept de marché rural de bois-énergie est un « cadre d’interprétation du monde » qui justifie les mesures à prendre en démontrant le lien avec le diagnostic empirique même si les populations et administrations destinataires en font d’autres interprétations.

 

Abstract

The article describes how the policy concept of ‘rural charcoal markets’ coined in the 1990s by French technical assistants in West Africa was implemented a decade later in Madagascar by a pilot project to experiment a nationwide policy of forest management for domestic energy. The main goals of this policy are to provide cheap and sustainable domestic energy sources to poor urban dwellers; and to reduce the poverty of rural households by promoting sustainable forest management including income generation through producing and marketing charcoal. The article is based on the author’s personal fieldwork and presents a cognitive (i.e., social constructivist) analysis of this policy program which leads up to four main conclusions. (i) The ecological inefficiency of rural markets is not considered a public problem as long as the task of providing cheap charcoal to urban dwellers is socially perceived to be effectively and equitably solved by parallel product chains. (ii) The cultural relativity of this conception of environmental justice is universal insofar as the overriding goal of providing cheap charcoal to urban dwellers is shared and invoked by international aid donors. (iii) The pilot project under study is a case of normative inversion where previously existing policy solutions determined the ways in which the public problem came to be identified. (iv) The concept of rural fuel-wood market is a cognitive framework for viewing the world, which justifies policy measures to be adopted by invoking factual information even when this cultural representation is not widely shared by targeted populations and administrations.


Keywords


cognitive policy analysis; environmental justice; fuel-wood; Madagascar; rural markets

Full Text:

PDF

References


Arnold, M. & Persson, R. 2003. Reassessing the fuelwood situation in developing countries. International Forestry Review 5, 5: 379–383. (doi:10.1505/IFOR.5.4.379.22660)

Babin, D. et Bertrand, A. 1998. Comment gérer le pluralisme : subsidiarité et médiation patrimoniale. Unasylva 49, 194 : 19–25.

Bertrand, A. 1996. Les marchés ruraux, le capitalisme et la sécurisation foncière. In : La Sécurisation Foncière en Afrique : pour une Gestion Viable des Ressources Renouvelables. E. Le Roy, A. Karsenty et A. Bertrand (éds.), pp 348–364. Karthala, Paris.

Bertrand, A., Ramamonjisoa, B. et Montagne, P. 2010. Les filières périurbaines d’approvisionnement en bois-énergie des grandes villes de Madagascar. In : Arina : Le Charbon de Bois à Madagascar entre Demande Urbaine et Gestion Durable. P. Montagne, S. Razafimahatratra, A. Rasamindisa et R. Crehay (éds.), pp 23–36. CITE, Antananarivo.

Brondeau, A. 1999. Usages forestiers et production de charbon de bois en périphérie d’une aire protégée à Madagascar. L’improbable gestion locale sécurisée (GELOSE) des ressources forestières. Mémoire d’ingénieur. ENGREF/CIRAD.

Buttoud, G. 1995. La forêt et l’Etat en Afrique Sèche et à Madagascar : Changer de Politiques Forestières.Karthala, Paris.

Constantin, F. 2000. « Nihil novi sub sole » : ressources naturelles, participation populaire et action publique. In Administrer l’Environnement en Afrique. Compagnon D.et Constantin F. (éds.), pp 53–77.Karthala/IFRA, Paris/Nairobi.

Doat, J. et Girard P. 1997. Les grandes étapes de la filière bois-énergie. Bois et Forêts des Tropiques 252, 2: 55–64.

Duhem, C., Razafindraibe, R. et Fauvet, N. 1999. Le schéma directeur d’approvisionnement en bois énergie des villes de Mahajanga, Marovoay et Ambato-Boeni. Antananarivo, Ministère de l’Energie et des Mines, Groupement CIRAD Forêt-FOFIFA.

ESMAP 1995. Madagascar. Impact des Combustibles Ligneux sur l’Environnement. Report No. 176/95. Banque Mondiale, Washington, D.C.

Foley, G., Kerkhof, P. & Madougou, D. 2002. A review of the rural firewood market strategy in West Africa. Africa Region Working Paper Series No. 35. World Bank, Washington, D.C.

Goedefroit, S. 2006. La restitution du droit à la parole. Etudes rurales 178: 39–64.

Hamel O. Laclau, J.-P. 1995. Création d’une filière bois énergie à Pointe Noire. Bois et Forêts des Tropiques 251, 2: 35–42.

Karpe Ph., Andriamandroso O. et Montagne P. 2010. Le cadre juridique rénové de l’approvisionnement durable en bois énergie. In : Arina : Le Charbon de Bois à Madagascar Entre Demande Urbaine et Gestion Durable. P. Montagne, S. Razafimahatratra, A. Rasamindisa et R. Crehay (éds.), pp 37–52. CITE, Antananarivo.

Laoualy, A., Montagne, P., Laminou, M. et Hamadou, M. 2003. Les marchés ruraux de bois énergie : outils de développement et de gestion durable des massifs forestiers sahéliens. In : Conservation de la Nature et Développement. L’Intégration Impossible ? E. Rodary, C. Castellanet, G. Rossi (éds.), pp 211–224. Karthala, Paris.

Le Meur, P.-Y. 2008. Le développement comme constructivisme. Point de vue anthropologique. Sociétés politiques comparées 8 (octobre 2008).

March, J. G. & Olsen, J. P. 1989. Rediscovering Institutions. The Organizational Basis of Politics. The Free Press, New York.

Mosse, D. 2004. Is good policy unimplementable? Reflections on the ethnography of aid policy and practice. Development and Change 35, 4: 639–671. (doi:10.1111/j.0012-155X.2004.00374.x)

Mosse, D. 2006. Anti-social anthropology? Objectivity, objection, and the ethnography of public policy and professional communities. Journal of the Royal Anthropological Institute 12, 4: 935–956. (doi:10.1111/j.1467-9655.2006.00371.x)

Muller, P. 2000. L’analyse cognitive des politiques publiques : vers une sociologie politique de l’action publique. Revue Française de Science Politique 50, 2: 189–207.

Muller P. 2003. Les Politiques Publiques. Presses Universitaires de France, Paris.

Muttenzer, F. 2006. Fiscalité, corruption et culture de l’Etat forestier à Madagascar. In : La Mondialisation Contre le Développement Durable ? G. Froger (éd.), pp 235–256. PIE Peter Lang, Bruxelles, New York, Oxford.

Muttenzer, F. 2008. ‘Integrated fortress conservation’ in the buffer zone of Ankarafantsika National Park : Malagasy narratives of conservation, participation and livelihoods. In: People, Protected Areas and Global Change. Participatory Conservation in Latin America, Africa, Asia and Europe. M. Galvin and T. Haller (éds.), pp 253–286. Geographica Bernensia, Bern.

Muttenzer, F. 2010. Déforestation et Droit Coutumier à Madagascar. Les Perceptions des Acteurs de la Gestion Communautaire des Forêts. Karthala, Paris.

Partage 2008. Analyse de l’Offre et de la Demande en Energie Domestique au Niveau de la Commune Urbaine de Toliara. Rapport final. Association Partage, Antananarivo.

Peltier, R., Bertrand, A., Lawali, E. H., Madon, G. et Montagne, P. 1995. Marchés ruraux de bois énergie au Sahel. Bois et Forêts des Tropiques 245, 3: 70–83.

PEDM 2002. Programme intérimaire de douze mois en 2002 et 2003, Programme Energie Domestique de Mahajanga.

Rafransoa, Z., Andriatsimisetra, D. et Montagne, P. 2010. Approvisionnement urbain en bois-énergie. Une méthode, deux régions d’application à une décade d’intervalle. Les cas des villes de Mahajanga et Toliara. In Arina : Le Charbon de Bois à Madagascar Entre Demande Urbaine et Gestion Durable. P. Montagne, S. Razafimahatratra, A. Rasamindisa et R. Crehay (éds.), pp 101–118. CITE, Antananarivo.

Walzer, M. 1994. Thick and Thin: Moral Argument at Home and Abroad. University of Notre Dame Press, Notre Dame.

Weber J. 1998. Perspectives de gestion patrimoniale des ressources renouvelables. In : Quelles Politiques Foncières Pour l’Afrique Rurale ? Réconcilier Pratiques, Légitimité et Légalité. P. Lavigne Delville (éd.), pp 534–552. Karthala, Coopération française, Paris.




DOI: http://dx.doi.org/10.4314/mcd.v7i2S.4

Madag. conserv. dev.
ISSN: 1662-2510