Abundance and conservation status of two newly described lemur species in northwestern Madagascar (Microcebus danfossi, Lepilemur grewcockorum)

Blanchard Randrianambinina, Solofonirina Rasoloharijaona, Romule Rakotondravony, Elke Zimmermann, Ute Radespiel

Abstract


The distribution and abundance of Danfoss’ mouse lemurs (Microcebus danfossi) and Grewcock’s sportive lemurs (Lepilemur grewcockorum), two regional endemics from northwestern Madagascar, were studied from May to December 2008 in the Sofia region between the rivers Sofia and Maevarano. The goal was to investigate the size and quality of forest fragments and to determine the presence and abundance of the recently described M. danfossi and L. grewcockorum. They are confined to this region and their conservation status has not yet been determined. A total of eleven sites were visited and systematic census observations were carried out in each of them. M. danfossi was present in ten of eleven sites and its abundance ranged from 4.5 to 8.5 individuals per kilometer. L. grewcockorum was present in only three of eleven sites and its abundance ranged from 0.8 to one individual per kilometre. Based on the results of this study M. danfossi should be listed as Vulnerable and L. grewcockorum as Endangered. Based on the abundance data, the size and the general condition of the fragments, the forests of Anjajavy, Ambarijeby and Bekofafa are most favorable for future protection, because they still contain the most intact nocturnal lemur communities.

RÉSUMÉ

Une étude sur la distribution et l’abondance de Microcebus danfossi et Lepilemur grewcockorum, deux espèces endémiques de la région Nord - ouest de Madagascar, a été effectuée dans la région de Sofia, entre les fleuves Sofia et Maevarano, de mai à décembre 2008. Les objectifs étaient d’évaluer la qualité et la largeur des fragments forestiers restants ainsi que de déterminer la diversité de lémuriens nocturnes dans la région. Nous avons aussi prévu de détecter des sites potentiels en vue de la conservation de fragments présentant une biodiversité riche, en particulier en ce qui concerne les espèces de lémuriens nocturnes récemment décrites dans cette région, M. danfossi et L. grewcockorum. Enfin, nous avons récolté toutes les informations disponibles afin de proposer une classification objective pour chaque espèce conformément aux critères de l’IUCN. Nous avons inventorié onze sites au total, à savoir la forêt d’Anjajavy, le savoka du village d’Antonibe, la forêt d’Antambato, le savoka d’Antsatrana, la forêt de Beanamalao, la forêt de Betsatsika, la forêt d’Ambarijeby, la forêt d’Ankaramikely, la forêt de Bekofafa, les savoka d’Ambararata et de Mahadera. Dans chaque site de ces sites, nous avons évalué la qualité de la forêt (signe de feu, déboisement, trouées) et la surface du fragment avant de réaliser six inventaires nocturnes le long de deux pistes de 1 km de longueur. Nous avons identifié de deux à quatre espèces de lémuriens nocturnes par site et au total cinq espèces ont été recensées. M. danfossi était présent dans dix sites et son abondance variait de 4,5 à 8,5 individus par kilomètre. L. grewcockorum n’était présent que dans trois sites et son abondance variait de 0,8 à 1,0 individu par kilomètre. Les fragments avaient des superficies comprises entre 50 et 400 ha. Les forêts d’Anjajavy, d’Ankaramikely, d’Antambato et de Bekofafa se sont avérées être les meilleurs sites en matière de qualité de la forêt. Compte tenu du degré de fragmentation, des pressions anthropiques et de nos résultats d’inventaire de ces deux espèces endémiques, nous proposons un statut de conservation Vulnérable pour M. danfossi et En Danger pour L. grewcockorum. Nous proposons également de considérer la protection des forêts d’Anjajavy, d’Ambarijeby et de Bekofafa dans la mesure où elles sont encore intactes et abritent un assez grand nombre d’espèces de lémuriens.


Keywords


Mouse lemur; distribution; fragmentation; primates; sportive lemur

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4314/27

Madag. conserv. dev.
ISSN: 1662-2510