Discovery of Macrotarsomys bastardi at Beza Mahafaly Special Reserve, southwest Madagascar, with observations on the dynamics of small mammal interactions

Ibrahim Antho Youssouf Jacky, Emilienne Rasoazanabary

Abstract


We report the presence of Macrotarsomys bastardi, Bastard’s big - footed mouse, at the Beza Mahafaly Special Reserve in southwestern Madagascar. Despite years of fieldwork, including field research targeting the nocturnal mammals, this species had never been reported here previously. A program of intensive and random capture of nocturnal mammals was established over a period of one year (October 2006 to September 2007). We monitored the relative abundances and microhabitat preferences of small-bodied nocturnal mammals in three forests at Beza, as reflected in trapping success both on the ground and at heights of one to two meters in the trees. Three species are common at Beza (although they have different apparent habitat preferences): Microcebus griseorufus, Rattus rattus, and Echinops telfairi. Endemic rodents appear to be rare. Possible interactions between introduced rodents (rats and mice) and endemic species of rodents (Macrotarsomys and Eliurus) are also discussed.

RÉSUMÉ

Après plusieurs années de recherches dans la Réserve Spéciale de Bezà Mahafaly au Sud - ouest de Madagascar, y compris les recherches sur les mammifères nocturnes, la présence de Macrotarsomys bastardi (famille des Nesomyidae) est signalée pour la première fois dans cet endroit. Une série d’échantillonnage et une séance de capture intensive des espèces nocturnes ont été organisées durant une année dans trois forêts différentes de cette région (entre octobre 2006 et septembre 2007). Les pièges avaient été installés sur le sol ou sur des branches à une hauteur comprise entre un et deux mètre(s) pour évaluer l’abondance relative et la préférence pour des microhabitats des micromammifères nocturnes. Trois espèces, ayant chacune des préférences particulières pour un type d’habitat, sont fréquentes à Bezà Mahafaly, à savoir Microcebus griseorufus, Rattus rattus et Echinops telfairi. Les rongeurs endémiques sont rares (Macrotarsomys et Eliurus), fait qui pourrait s’expliquer par leur interaction avec les rongeurs introduits (rats et souris) qui est discuté ici.


Keywords


<i>Macrotarsomys bastardi</i>; Beza Mahafaly; Rodentia; <i>Eliurus myoxinus</i>; Nesomyidae

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4314/200

Madag. conserv. dev.
ISSN: 1662-2510